1/4
Le Chant sacré Mulhouse coeur de Bach

À Propos

Le Chant Sacré fondé en 1887 est un "Bachchor" c'est à dire que nous interprétons principalement l'oeuvre de Jean Sébastien Bach. Le Choeur, dirigé par Luc BRINKERT est constitué d'environs 50 choristes et 20 d'instrumentistes à Mulhouse en Alsace.

A COMPLETER PAR UN TEXTE EXPLICATIF comme ce qui suit : (n'hésitez pas à mettre du texte, même si les gens ne lisent pas tout, Google a besoin de texte pour bien référencer votre site).

 

Jean-Sébastien Bach (1685-1750) est le 8e enfant d’une famille de musiciens. Orphelin à 9 ans, il est recueilli par son frère aîné qui le forme au claviers. Excessivement doué dès son plus jeune âge, il maîtrise rapidement l’orgue, le clavecin, le violon et l’alto.
A 15 ans, en tant que choriste, il découvre la musique vocale polyphonique et se passionne pour la composition. Nommé organiste à Armstadt (il n’a que 18 ans…), il se révèle être un virtuose doublé d’un exceptionnel improvisateur.
Travailleur infatigable, bon père de famille, il n’aura pas moins de 17 enfants!
Il s’établira successivement dans de nombreuses villes en Allemagne, car son esprit d’indépendance et son humeur intransigeante lui vaudront de nombreux changements de postes pendant une vingtaine d’années.

En 1723, Leipzig organise un concours pour se doter d'un directeur musical qui devra:

  • Régler le fonctionnement de 4 églises,

  • Fournir de la musique aux 2 principales,

  • Enseigner au collège,

  • Etre pion d'internat,

  • Honorer tous les évènements musicaux de la ville.

    Parmi les candidats, on trouve:

  • Haendel, mais ce dernier s'est établi en Angleterre…

  • Telemann qui mobilise la presse, adopte une posture outragée (il est indigne d'assurer l'enseignement à Leipzig…) et fera un « chantage » au départ afin de rester à Hambourg après avoir reçu une bonne augmentation…

  • et J.S. Bach, déjà maître de chapelle, mais novice au poste de cantor. Il se plie aux auditions « marathon » et ne recule pas devant la charge!

Le conseil de Leipzig vote donc à l'unanimité pour Bach, non sans une certaine réticence, puisqu'il déclare « Puisqu'on ne peut pas avoir les meilleurs, on doit se contenter des médiocres…

A Leipzig il compose de la musique religieuse: Passions, Oratorios et surtout Cantates puisqu'il doit en composer deux par semaines!

  • Elles ont toutes la même structure:

     

  • Chœur d'ouverture

  • 2 paires : Récitatif – air

  • Choral final
     

Pour J.S. Bach, le choral est l'âme de l'œuvre, et donne souvent le thème: il s'agit d'une traduction allemande de textes religieux latins. La mélodie est « assez simple » pour pouvoir être entonnée par la congrégation des fidèles… Le chanter à plusieurs voix et en langue vernaculaire soude la communauté.

Cette définition du choral nous donne une petite idée sur le niveau de formation musicale du fidèle ordinaire de l'époque… Les temps ont bien changé, mais ceci est une autre histoire…

Vers 1745, J.S. Bach perd progressivement la vue, et deviendra complètement aveugle peu avant son décès.

Ayant connu un certain succès, il tombera rapidement dans l'oubli. Son œuvre, presque totalement manuscrite n'a pas été publiée de son vivant. Elle sera redécouverte et étudiée par les romantiques. J.S. Bach symbolise aujourd'hui l'apogée de l'époque baroque. Il a influencé de manière déterminante le développement de la musique occidentale. Mozart et Beethoven, reconnaissent en lui un maître du contrepoint insurpassable.

Toute sa vie, JS Bach a été guidé par sa foi fervente. A sa manière, on pourrait dire de lui qu'il était un 5e évangéliste.